Digital Dynamics
L'informatique innovante et abordable

Deprecated: Function strftime() is deprecated in /home/ysnx1466/public_html/digitaldynamics/inc/functions.php on line 37

Dernière mise à jour : jeu. 17 mars 2016, 22:23

Assemblez votre propre serveur web (page 1)

Si l'expérience de l'auto-hébergement vous tente, vous vous trouverez face à un problème majeur: quel serveur choisir ?

Les plus fortunés se tourneront vers un "vrai" serveur, ceux qui ne veulent pas s'embêter se tourneront vers un NAS ou encore recycleront un ancien PC en serveur.

Dans ce tuto, nous allons nous pencher sur le montage d'un serveur en ayant une approche qui essayera des trouver le meilleur compromis entre le budget, les performances, la sécurité des données et la consommation énergétique.

Le choix de la conception

Le serveur à lames

Un "vrai" serveur (IBM ou HP pour les plus connus) se présente généralement sous forme de "blades" (lames) que vous insérez dans un châssis. Il s'adresse avant tout au monde des entreprises et des grands groupes. Il dispose de capacités que vous n'exploiterez probablement jamais vraiment et a un coût d'achat prohibitif à l'échelle personnelle.

Le serveur de type NAS

Le serveur NAS (pour Network Attached Storage) est un serveur de fichiers relié au réseau local et dont la fonction première est le stockage et le partage de fichiers entre les ordinateurs clients sur le réseau. Certains fabricants proposent une interface web (PHP & MySQL) et l'installation de CMS (Joomla!, WordPress, etc) permettant d'héberger un site internet ainsi qu'un serveur FTP. Pour un coût raisonnable, de l'ordre de 300 à 400 € en incluant les disques durs, vous disposez donc d'une solution prête à utiliser mais avec des possibilités limitées. En effet, vous dépendez du fabricant et du modèle dont vous disposez pour la version du PHP ou du MySQL, pour le choix de CMS et leur version, les mises à jour  de sécurité, etc. Vous ne pourrez probablement pas créer de serveur mail et donc vous ne pourrez pas  créer de boîte mail et devrez utiliser le SMTP de votre opérateur internet pour l'envoi de mails.

Le recyclage d'un ancien PC en serveur

À condition de vous orienter vers un serveur Linux (Debian ou Ubuntu par exemple car peu gourmands en ressources), vous pourrez utiliser un ordinateur agé d'une dizaine d'années maximum, pour autant qu'il s'agissait d'un ordinateur performant lors de son achat.

Les éléments les plus importants à vérifier sont:

  • le type et la vitesse du processeur (32 ou 64bit, mono ou multi-cœurs, fréquence, Intel ou AMD, taille du cache...),
  • la quantité et la fréquence de la RAM (minimum 2 x 1GB à la fréquence maxi supportée par la carte mère),
  • la vitesse de la carte réseau (de préférence Gigabit 10/100/1000 Mbps),
  • le nombre et le type de ports pour les disques durs sur la carte mère (connecteurs de type SATA ou IDE, 2 ports pour l'installation en RAID1)
  • le type de disque dur et sa vitesse de rotation.

Afin de limiter la consommation électrique de votre serveur, vous pourrez déconnecter tout périphérique éventuel devenu inutile tels que la carte graphique, la carte son, la carte contrôleur USB, etc.

La carte graphique, le clavier et un écran seront les seuls périphériques utiles durant la phase d'installation. Ces périphériques pourront être déconnectés par la suite car la gestion se fera en ligne de commandes par connexion SSH depuis un autre ordinateur.

La solution du recyclage est la plus économique bien qu'il faudra sans doute mettre à jour ou remplacer certains éléments (voir ci-dessus), mais les performances énergétiques et de vitesse seront amoindries par rapport à un serveur neuf. Le recyclage peut donc être indiqué pour un petit site ou pour un essai avant de passer sur un serveur neuf.

L'assemblage d'un serveur neuf

L'avantage évident lors de l'assemblage d'un serveur, est de pouvoir sélectionner les composants en fonction de leurs performances et de choisir ces adaptés aux besoins spécifiques d'un serveur web.

Les critères seront les suivants: rapide, sûr, silencieux, le tout en consommant très peu (et de préférence pas trop cher !).

En fait, ces 4 critères sont complémentaires car si vous choisissez un processeur consommant peu, il produira moins de chaleur, les besoins en ventilation seront donc moins élevés. Des ventilateurs tournant moins vite produiront moins de bruit, de vibration et consommeront à leur tour moins d'énergie.

Pour un serveur web, la fréquence de fonctionnement du processeur n'est pas aussi importante que pour une ordinateur de bureau. Par contre, disposer de plusieurs cœurs est  nettement plus intéressant car il permet au système d'exécuter les multiples tâches qu'un serveur doit effectuer simultanément (Apache, PHP, MySQL, Bind, Postfix, etc).

L'autre clé pour la sélection des composant sera l'homogénéité et la complémentarité. Par exemple, un processeur ultra-rapide produira une exécution lente des tâches si la fréquence d'au moins une barrette de RAM est basse.

L'informatique facile et expliquée